Pages

Nissim Camondo: la nostalgique élégance......



Il y ait des lieux d'une infinie nostalgie et d'une poignante élégance. La vie et le travail ont fait que ces lieux nous furent ouverts il y a peu,  un jour de peu d'affluence; qu'ainsi revêtus de silence ils offraient leurs vespérales beautés, d'ombres et d'or, de velours profonds et de soies fines. A notre seul regard les marbres murmuraient les voix d'un passé d'excellence , celui de son amoureux propriétaire , et la tristesse de la grande Histoire qui a plongé cette famille de collectionneurs dans les horreurs d'une guerre lâche et sans merci . L’hôtel recueille en ses murs cet entremêlement absolu et fascinant de la beauté du drame.





Contempler dans le détail cette beauté venir se nicher jusqu'au moindre chambranle , s'accorder à la délicatesse des laques, à la finesse des porcelaines, gagner les candélabres en acanthes majestueuses  et fragiles






On est touché de façon absolu par ce lieu voulu, conçu entièrement par son admirable collectionneur, homme de goût entre tous, sensible entre tous, malheureux entre tous.












Quel plaisir pour moi, quelle émotion , de venir partager avec vous cette déambulation photographique en ce lieu merveilleux d'ors et de lumières perlées.






Un ouvrage fut paru, conçu par le musée des arts décoratifs, une magnifique idée cadeau , un ouvrage à offrir ou à s'offrir, je vous le recommande sans réserve. "Musée Nissim de Camondo: La Demeure d'un collectionneur".
Bonne visite et bonne semaine à vous. Portez vous bien.

Musée Nissim de Camondo : La demeure d'un collectionneur
 





14 commentaires:

PKarus-Te@m a dit…

J'aime vraiment ton travail de recherche.
j'adore voir ces endroits si rare maintenant.

Merci de nous monter ces merveille.

dimitri a dit…

Un musée que je connais très bien et dans lequel je vais très souvent. J'en ai parlé également. Je compte y aller avec des amis dans quelques jours.
C'est un lieu unique, rare, qui comporte des œuvres précieuses. Cet hôtel particulier construit sur le modèle du Petit Trianon est magnifique.
Superbe cette série de photos. Un bel article.

Jennelise a dit…

I love this post Helen! Every photograph is more exquisite than the last! To actually see these rooms with your own eyes - how wonderful!
Jennelise

Marie a dit…

Quelle merveille, c'est tellement plus beau que le béton et le plastique qui règnent en maîtres à Montpellier maintenant.

iris a dit…

grandiose
quel volume :::
et tant de beauté
la couleur bleu et or à l' air
de dominer sur tous ces jolis marbre
on est loin de refaire des
constructions pareils
quel faste!!!
on se sent tout petit
bon weekend
edith

johala6@yahoo. a dit…

Merci pour cette visite Helene. Un lieu rempli d'une histoire bien triste en effet, où la beauté a peut-être servi à survivre dans le temps à la tragédie? Cet homme n'a pu légué son patrimoine artistique à ses deux enfants, mais il 'a légué à l'humanité!
Vos superbes photos rendent un trés bel hommage à celui pour qui la beauté était le sens de sa vie!
Merci

Plumes d'Anges a dit…

Ce lieu est un écrin et tes magnifiques photos le magnifient ! Merci pour ce joli voyage, belle semaine. brigitte

Roses pour Toujours a dit…

J'adore ce genre des musées, agréable à l'oeil et d'un goût très fin,

bonne semaine à toi,

Janny

Marie-Ange a dit…

Un lieu enchanté, tout de raffinement et d'élégance.
Merci de me le faire découvrir.
Gros bisous
Marie-Ange

Pétales de fées a dit…

Chère Hélène au cœur tendre,
quelle jolie visite aujourd'hui ! Chaque détail vibre sous la lumière, on s'attarde sur une fenêtre, un rideau, la minutie d'une peinture, une lanterne, un lustre et partout cette douceur ... un délice de venir te voir ! Bisous et belle journée à toi !

Hampton a dit…

De magnifiques photos et le récit. Cordiales salutations de Madrid.
Piola

Rafaèle a dit…

Le charme nostalgique d'une époque révolue... Vos photos en restituent bien l'atmosphère...

VenetiaMicio a dit…

Merci à toi Douce Hélène pour cette visite merveilleuse.
Quel régal pour les yeux, et toujours de très belles photos si romantiques.
Comme cette statue de profil, cette femme tenant le petit ange par les épaules qui lui-même retient sa main et son poignet, quelle douceur ces motifs peints (je suppose sur les murs).
Magnifique !
Bisous
Danielle

Núria a dit…

Muchisimas gracias por tu " POST "
es de ensueño.unmardecoses.blogspot.com
mitjarmilla.blogspot.com. Núria.